Accueil Oikos paysagistes & urbanistes

Le métayage 2.0

Yards to Gardens -pictoCombien de fois êtes-vous passés devant un jardin oublié par ses propriétaires et, en soupirant, vous avez pensé à tous ce que vous pourriez en faire si seulement on pouvait vous le prêter.

Aux Etats-Unis, les vastes pelouses qui s’étendent dans les quartiers pavillonnaires représentent 8 millions d’hectares. La crise immobilière et l’émergence d’une nouvelle conscience civile et environnementale encouragent le développement de dizaines de nouveaux sites qui mettent ensemble des propriétaires et des jardiniers potentiels : retraités qui ne peuvent plus s’occuper de leur jardin ou propriétaires qui ont peu de temps pour eux proposent leurs terrains à d’autres qui rêvent de jardins ou potagers, mais qui vivent en appartement.

 

223326_222899487722283_6966412_n

Ce mouvement, qui a débuté entre 2004 et 2007 aux Etats-Unis, avec des sites comme Sharing Backyards et Yardsharing, s’est vite propagé sur la Toile. Yards to Gardens à Minneapolis, Wepatch à Seattle, Hyperlocavore sur tout le continent américain, et Share the Earth, à l’échelle globale, sont autant de sites qui offrent la possibilité de mise en commun des ressources entre voisins en développant un mode de vie alternatif. Consacré à la culture vivrière ou simplement au jardinage, ce mouvement solidaire propose d’échanger l’accès un lopin de terre contre une force de travail. Les échanges s’enrichissent de conseils, on partage les outils, le compost, les graines etc… Il accompagne l’encrage dans la vie locale des habitants connectés des nouvelles métapoles, qui renouent avec les rapports de proximité grâce aux codes de l’économie de la réputation.

En Europe, ce mouvement s’est largement installé avec le site Landshare qui réunit 72.000 usagers en Angleterre. Un succès tellement important qu’il est transformé en série télé, River Cottage TV, pour Channel4. Conçue comme une émission collaborative, les épisodes sont écrits à partir d’histoires vraies.

En France, le premier site qui propose de mettre en relation propriétaires de jardins et jardiniers en herbe a été créé par une jeune ingénieur toulousaine qui a lancé en 2011  Savez-vous planter chez nous? “.

logo we patch

Compte-tenu des listes d’attentes infinies des jardins partagés ou ouvriers, un public important est susceptible d’être intéressé par une mutualisation des ressources entre voisins.

Les collectivités locales, loin d’être des spectateurs passifs, ont aussi un rôle à jouer en donnant une visibilité à ces initiatives qui construisent les territoires de demain.

savez-vous-planter-chez-nous-logo

 

Savez-vous planter chez nous (France- Belgique) http://www.plantezcheznous.com/

Sharing backyard  (USA Canada- Nouvelle Zelande) http://www.sharingbackyards.com/

Yardsharing (Portland) http://yardsharing.org/

Yards to Gardens (Minneapolis) http://www.y2g.org/?page=home

Wepatch (Seattle) http://www.wepatch.org/listings?distance%5Bpostal_code%5D=98122&distance%5Bsearch_distance%5D=100&distance%5Bsearch_units%5D=mile&type=All

Hyperlocavore (Etats-Unis) http://hyperlocavore.ning.com/opensocial/ningapps/show?appUrl=http%3A%2F%2Fapps.io%2Fuser-map%2F%3Fning-app-status%3Dnetwork&owner=2u1cjhb4dcndn

Share the Earth http://www.sharedearth.com/user/register/garden

Terra xchange (Italie)  http://www.terraxchange.it/portale/

 

 

 

 

Comments are closed.

Twitter